Psychogénéalogie : Les programmations : des héritages physiques, psychologiques et émotionnels

« Oh, qu’il ressemble à son père !« , « Les chiens ne font pas des chats !« , « Dans la famille, on a des soucis cardiaques.« 

Combien de phrases ainsi énoncées permettent de s’identifier à sa famille ? La programmation en psychogénéalogie est le fait de suivre un chemin tracé par nos parents ou grands-parents afin d’être loyal à l’image que l’on se fait de nous ou à la destinée que l’on croit devoir suivre. En effet, la programmation est soit directe d’origine ascendante, comme par exemple la programmation par le prénom donné par la mère, soit d’origine descendante dans le cas où l’individu, pour prouver qu’il fait partie de ce clan, va mettre en place des maladies ou des comportements qui confirme aux yeux de tous cette appartenance à la famille.

Ces phrases dites par l’entourage peuvent également programmer inconsciemment celui qui l’a reçoit alors qu’il n’avait pas forcément mis en place cette programmation dans un premier temps. « Puisqu’on me dit que je vais finir comme mon père, je vais confirmer cette « vérité » « 

Quelques exemples de programmation :

  • au niveau physique : les maladies « héréditaires » (faiblesse d’un organe en particulier) ou pour confirmer notre situation de membre non dominant qui ne détrônera pas le dominant, les ressemblances physiques (couleur des cheveux, des yeux, forme du visage),
  • au niveau psychologique : les traits de caractère (perfectionniste, rêveur, soupe au lait), les répétitions d’événement (accident au même âge ou à la même date qu’un être cher disparu, grossesse au même âge que la mère, situation maritale ou parcours de vie identique),
  • au niveau émotionnel : émotion envahissante lors d’événement anodin, phobies, angoisses inexpliquées dans certaines situations, maladies de type émotionnelle (eczéma, intolérances et allergies alimentaires), passion pour une activité artistique déjà exercée dans la famille…

Ces programmations peuvent passer inaperçue car on peut considérer qu’il s’agit d’un choix délibéré de l’individu ou d’une fatalité génétique. Elle ont pour conséquence de bloquer votre évolution sur votre chemin de vie et de vous maintenir en dominance par la famille.

Se guérir de son arbre

Le décodage de ces maladies et comportements peuvent permettre de stopper la programmation et de vous rendre auteur de votre existence. Les choix sont faits en conscience par rapport à votre existence actuelle, non pour réparer une blessure familiale mais pour vous guider.

Pour déterminer ces programmations, un travail sur votre arbre est nécessaire pour repérer les répétitions, deuils non faits et autres facteurs causals. Si vous souhaitez découvrir comment travailler sur votre arbre, venez participer à la conférence et aux ateliers sur la généalogie et la psychogénéalogie à Perpignan ou contactez-moi pour un travail personnalisé.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close